PROJET EOLIEN DE LONGVILLIERS (62)

Le projet éolien composé de 6 éoliennes est localisé sur la commune de Longvilliers, au Sud du parc éolien existant de Cormont, en service depuis 2006. Le site est localisé sur les collines du Montreuillois à une douzaine de kilomètres du littoral et de la baie de la Canche. 

Avancement du projet Points cles

2015

Les débuts du projet

Suites à des premiers échanges courant 2015, une réunion pour présenter le résultat d'une étude sur le potentiel éolien a été organisée le 3 novembre 2015.  Les propriétaires de terrains ainsi que les communes de Longvilliers, Cormont et Bernieulles étaient invitées. 
Vous pouvez télécharger ci-dessous le compte rendu de la réunion de conseil de Longvilliers qui rapporte cette réunion. 

2016-2017

Enquêtes préliminaires

Pendant cette période, intervent a rencontré les différents propriétaires de terrain sur la zone pour leur présenter le projet. Aujourd’hui les propriétaires ont donnés leurs accords pour une surface d’environ 160 hectares pour réaliser les études et étudier les possibilités d’implantation d’éoliennes sur leurs terrains. 
Intervent travaille avec une spécificité qui consiste à la création d'une zone de mutualisation foncière permettant une redistribution des revenus du parc éolien à l'ensemble des personnes engagées. Cette mutualisation permet d’envisager plusieurs options de projets sur une surface importante. Puis une fois les études réalisées, des implantations peuvent être définies. 
Vous pouvez télécharger l'explication sur la mutualisation foncière ci-dessous.

2018-2019

Réalisation des études détaillées

Pour construire un parc éolien, des études détaillées sont nécessaires. Les points les plus importants sont le paysage, le milieu naturel et l'acoustique. L'étude paysagère a été réalisée par un paysagiste diplômé et de nombreuses simulations visuelles sont présentes dans l'étude finale. L'étude sonore est réalisée en deux temps. Dans un premier temps, une analyse de l'ambiance sonore du site est réalisée sans éolienne, puis dans un second temps, on ajoute le bruit des éoliennes en fonctionnement. L'étude du milieu vivant nécessite des compétences spécifiques et une grande disponibilité car elle est réalisée sur une période d'un an. Toutes ces analyses seront ensuite intégrées à l'étude d'impact et servira de base à la définition précise du projet et la compréhension globale du fonctionnement du site. On vous invite à consulter nos pages dédiées sur ces études spécifiques: LES ETUDES DETAILLEES | Alterric (alterric-france.fr)

Depuis que ces études sont terminées, nous avons précisé le projet et finalisons actuellement l’étude d’impact. Dès que cette étude sera définitive vous pourrez la télécharger sur ce site. En attendant ci-dessous l’implantation tel qu’envisagée fin 2019. Les six éoliennes prévues sont localisées directement au Sud de la centrale éolienne du Mont Huet.

Un dépôt des demandes d’autorisation est prévu en 2020.

Mai 2020

Dépôt d'une demande d'autorisation d'exploiter 

C'est le début d'une analyse par les services de l'Etat de toutes les pièces du dossier. Les différents services vont alors poser des questions et rendre leur avis. Une enquête publique sera ensuite organisée. 

Décembre 2020

Point intermédiaire, 6 mois après la demande d’autorisation d’exploiter

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, nous avons choisi de préparer une petite vidéo d’explications et de mettre en  ligne ici quelques informations qui nous ont étés demandé par certains habitants. L’instruction de la demande d’autorisation à quant à elle, bien commencé et nous échangeons actuellement avec l’administration. Une enquête publique devrait avoir lieu en 2021.

Depuis le site, à l’intersection du chemin de Samer et du chemin de Recques.

Perception à l’entrée Nord de Longvilliers, rue de Longvilliers.

Projet éolien de Longvilliers ≠ Repowering du parc éolien de Cormont

Depuis nos premiers échanges en 2015 pour développer ce projet (ajout de 6 éoliennes au sud du parc existant), l’exploitant du parc en service envisage le remplacement des éoliennes existantes par de nouvelles machines (repowering).

Nous rappelons ici que ce sont deux opérations distinctes qui n’ont aucun lien. 

  • Le projet d’extension consistant à l’ajout de 6 éoliennes porté par notre société « Intervent ».
  • Le projet de renouvellement des éoliennes envisagé par une autre société.

Concernant cette dernière opération de remplacement des éoliennes, pour simplifier la compréhension, trois cas « principaux » sont présentés dans l’instruction du gouvernement relative à l’appréciation des projets de renouvellement d’éoliennes. 

  • Un renouvellement strictement à l’identique. Une simple démarche d’information administrative est nécessaire.
  • Un renouvellement aux mêmes emplacements mais avec des éoliennes plus hautes. En général jusqu’à 10% de hauteur en plus, une démarche simplifiée administrative sera faite. Au-delà de 10%, c’est une appréciation au cas par cas, mais quasi systématiquement, vu que les impacts sont différents, il faut reprendre une procédure complète. 
  • Un renouvellement à des emplacements différents. Il faut considérer ce renouvellement comme un projet impliquant une autorisation complète comme pour un nouveau projet.

Les procédures et exigences administratives ont évolué ces dernières années au fil du déploiement de la filière éolienne et il faut refaire aujourd’hui refaire des études et des dossiers complets. L’administration appréciera ainsi ce renouvellement en fonction des réglementations en vigueur au moment de la demande. Par exemple il ne serait plus possible aujourd’hui d’installer des éoliennes à moins de 500 mètres des habitations. L’éolienne construite à 450 mètres de la ferme « Cabaret à Leu » ne pourra ainsi plus être autorisée. En outre le projet devra tenir compte de l’existant comme par exemple les 6 éoliennes de ce projet si celles-ci sont autorisées bien évidemment. 

Pour vous permettre d’approfondir le sujet vous trouverez ci-après l’instruction du gouvernement relative à l’appréciation des projets de renouvellement d’éoliennes et une expertise très détaillées sur le renouvellement des parcs éoliens terrestres.

Un bulletin d'informations communal informant de l'avancement du projet éolien est paru en décembre 2020 et est téléchargeable ci-dessous.

Mars-Avril 2021

Installation d’un mât de mesure de vent sur la zone d’étude pendant environ un an pour estimer au mieux le potentiel éolien qui facilitera le financement du parc. Ce mât permettra aussi de réaliser un suivi des chauves-souris.

En parallèle de l’installation du mât, une présentation du projet au nouveau conseil municipal a été réalisée. Ce dernier a délibéré favorablement.

2022

L’instruction se poursuit

Le dossier est aujourd’hui complet, nous sommes dans l’attente de quelques avis manquants et de la mise en place d'une enquête publique. 

 

7 juin 2023

Enquête Publique - Avis favorable

A l’issue d'un mois d'enquête publique (17 avril au 17 mai 2023), un mémoire en réponse au procès-verbal dressé par le commissaire enquêteur synthétisant les remarques et questions parues a été réalisé. Ce document est disponible sur le site internet de la préfecture.   

En conclusion de l’enquête publique, le commissaire enquêteur a rendu le 7 juin 2023 un avis favorable sur le projet éolien compte tenu des réponses apportées par notre société et des mesures mises en œuvre afin de réduire les impacts. Cela clôture ainsi la deuxième partie de la phase d’instruction.  

La prochaine étape porte sur la phase de décision pour une durée de deux mois environ. Au cours de celle-ci, le préfet va émettre un projet d’arrêté qui sera discuté au cours de la Commission Départementale Nature, Paysage et Site (CDNPS). A l’issue de celle-ci, le projet recevra l’arrêté final autorisant ou non l’exploitation du parc éolien, concluant ainsi la phase de développement.

18 juin 2024

Animation sur les Chauves-Souris à l'École d'Hubersent

Le mardi 18 juin, une animation sur les chauves-souris a eu lieu à l'école d'Hubersent. Celle-ci a été proposée par la société Alterric dans le cadre du projet éolien à Longvilliers. Les enfants ont participé avec enthousiasme à une présentation interactive sur la morphologie et le cycle de vie des chauves-souris, suivie d'un atelier de construction de gîtes. Ces gîtes seront prochainement installés pour protéger ces précieux mammifères au sein des 4 communes du RPI. Cette initiative a permis de sensibiliser les jeunes aux enjeux de la biodiversité et d'encourager des actions concrètes en faveur de l'environnement. 

Documents d'information en pdf :